Bonheur

Restez chez vous, mais restez positifs

Aujourd’hui je suis sortie pour la première fois de chez moi depuis 14 jours, pour faire quelques courses. C’était pas la teuf au supermarché, l’ambiance est un peu lourde par rapport à avant, ça fait bizarre… Normal. On fait tous gaffe, et moi aussi, plus que jamais. Distances de sécurité respectées, quasi tout le monde avec des masques. Et surtout, pas de toucher de visage avant d’être rentrée et s’être bien lavé les mains à grande eau et au savon (presque si je désinfecterais pas mes courses, lol).

Bref. Protégeons les plus vulnérables de cette maladie, en restant chez soi pour éviter la contagion. Je suis contente parce que j’ai terminé ma quatorzaine sans encombre, et Raphaël et Elise aussi. J’avais mal à la gorge et je toussais, il y a 2 semaines. Alors je suis restée totalement confinée chez moi, au cas où. Je pense que si j’avais chopé le Coronavirus, ç’aurait été plus violent que ça. Là, je pense que ça a été une simple pharyngite. Aucune fièvre, aucun symptôme de grippe. Même si ça a duré relativement longtemps, j’ai trouvé. Ouf. Et hier j’ai sauté partout, dansé et même chanté au sortir de la douche 😉 Je me sens beaucoup mieux.

On est des Warriors !!!!!!

Pourtant je flippais, quand-même. Je me suis souvenue qu’au tout début de l’épidémie, j’avais bêtement porté mon doigt qui avait touché la barre du métro à la bouche. Et j’ai prié pour que ce soit pas le Covid-19 qui se trouverait dessous. Je me disais : « Et si ça dégénère, et que j’ai en fait ce fichu virus ? » Je me touchais le front plusieurs fois par jour pour voir si j’avais pas un début de fièvre. Et j’avais une toux sèche, damn. En plus, après l’alerte, j’avais pris l’avion pour aller en Angleterre le vendredi 6 mars, avec retour le dimanche 8 mars (je crois qu’une semaine plus tard j’aurais annulé mon vol, mais à ce moment-là il n’y avait qu’une centaine de cas tant en Belgique qu’en Angleterre). Et j’étais déjà parano dans l’aéroport, dans l’avion, dans le pub pendant tout le weekend avec mon gel hydro-alcoolique. J’ai bien fait de faire gaffe. On dirait que ça a payé, la parano. Un moment d’inattention, et voilà, j’aurais pu être contaminée. Ca n’a pas été le cas. Ouf…

Maintenant que tout le monde est chez soi et fait ce qu’il faut en ce sens, je vais quand-même vous dire quelque chose. Ce n’est pas bon de vivre dans la peur. Hier on m’a envoyé la vidéo de ce médecin suisse à la retraite, qui a enregistré un message sur une plage de Madagascar. C’est à relativiser car il est toujours plus facile d’être détendu quand on ne se trouve pas à l’épicentre d’une épidémie, qu’on a soi-même un bon système immunitaire avec zéro maladies qui craignent, et qu’on ne s’inquiète pas pour des proches à risque…
Mais n’empêche, elle m’a fait du bien, sa vidéo. Et puis je sais pas, elle est drôle. C’est peut-être ses grimaces et ses mimiques qui jouent beaucoup 😉
Je vous la partage ici, parce que je la trouve super positive.

Tal Schaller, depuis une plage, à Madagascar…

Je ne suis pas en train de dire qu’il faut sortir, s’inquiéter de rien, faire n’importe quoi. Non. Il faut rester chez soi et respecter le confinement, jusqu’à ce que la courbe des contaminations se stabilise. Veiller sur nos proches, ceux qui sont ici et ceux qui sont loin, par vidéo ou par téléphone.
Ce que je dis juste, c’est : de temps en temps, essayez de vous détacher de toutes les news anxiogènes. Amusez-vous chez vous si vous le pouvez. Essayez en tout cas. Riez. Jouez (je perds régulièrement à Mario Kart et je crois que si je tourne la télécommande, ça va tourner dans le jeu, haha). Peignez. Apprenez. Dansez. Chantez. Travaillez. Partagez virtuellement avec des gens (Bob Sinclar en live était super hier dans le groupe Facebook « Premier apéro du confinement » 😉 ).
J’ai une pensée particulière pour les gens qui sont confinés tous seuls (heyyy, on est à un clic de là, viva Internet !!!!!), et aussi, pour ceux qui ont des problèmes familiaux, particulièrement les victimes de violences conjugales…
C’est là que je me dis que j’ai une chance folle d’être confinée avec une famille aussi géniale que la mienne. Os quiero mucho.

Le bonheur, c’est bon pour ton immunité 🙂

Et tu ne sais pas de quoi demain sera fait. T’en sais rien du tout, tu sais pas si tu vas pas perdre des gens que t’aimes dans cette saloperie de pandémie, des amis, de la famille, ou même toi, tu sais pas ce qui peut t’arriver dans cette vie. Alors crois-moi, ris, bois, éclate-toi chez toi, fais l’amour tant que tu peux si t’es en couple et si tu ne l’es pas, comme tu peux avec toute la prudence qui s’impose… Mais arrête de tirer cette tête de 3 pieds de long. Sinon comme il le dit le monsieur tu vas creuser ta propre tombe. Vis dans l’instant présent, surtout en ce moment.

Nous ce vendredi soir à 19h on fait apérooooo !!!!! Si vous voulez vous joindre à nous virtuellement via Facebook, Whatsapp ou d’autres moyens, où que vous soyez et surtout si vous êtes seuls, on se donne rdv et on sera là ! Chauffe la salle de conf babyyy !!!!

Je vous kiss !!!!!!!!! ❤ 

2 commentaires sur “Restez chez vous, mais restez positifs

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s